Dogma

The Opposite Shore. S’établir en banlieue : de la propriété privée à la vie coopérative—2016–2019

The Opposite Shore (la rive opposée) voit ce déclin comme une opportunité de proposer une transformation structurelle progressive bien que radicale de la banlieue, qui implique la refonte de sa forme et de son contrat social. En se concentrant sur une série d’études de cas en Flandre (dans le Limbourg et dans la vallée de la rivière Dendre), le projet révèle de potentielles stratégies de conception permettant de moderniser les établissements en banlieue à différentes échelles, en améliorant les espaces ouverts, en autorisant la coopération entre habitants et en soutenant le mélange fonctionnel d’agglomérations traditionnellement monofonctionnelles. Le projet est mené en collaboration avec les autorités flamandes en charge de l’aménagement du territoire (Département Environnement).

Dogma: Pier Vittorio Aureli (Italien, né en 1973) et Martino Tattara (Italien, né en 1976) de la société Dogma (Belgique, fondée en 2002) en collaboration avec Celeste Tellarini (Italienne, née en 1994), Anna Panourgia (Grecque, née en 1994), Antonio Paolillo (Italien, né en 1987), Mariapaola Michelotto (Italienne, née en 1993), Yi Ming Wu (Canadienne, née en 1998), Theodor Reinhardt (Allemand, né en 1998), Perla Gísladóttir (Islandaise, née en 1996) et Rachel Rouzaud (Française, née en 1997).

La société Dogma, fondée en 2002 par Pier Vittorio Aureli et Martino Tattara, est établie à Bruxelles. Ces dernières années, Dogma poursuit un parcours de recherche par la conception qui se concentre sur l’espace domestique et son potentiel de transformation.

Sponsors

Flandre, Kunsten en Cultureel Erfgoed (Arts et Patrimoine Culturel), Departement Cultuur, Jeugd en Media (Département de la Culture, de la Jeunesse et des Médias).

Crédit de production

Pier Vittorio Aureli et Martino Tattara avec Celeste Tellarini, Anna Panourgia, Antonio Paolillo, Mariapaola Michelotto, Yi Ming Wu, Theodor Reinhardt, Perla Gísladóttir et Rachel Rouzaud.