Thierry De Cordier

Central Pavilion
55ème Exposition internationale d’art contemporain
la Biennale di Venezia
1er juin – 24 novembre 2013

Thierry De Cordier expose neuf peintures qui emplissent les quatre murs de la salle 9 du pavillon central. Son œuvre est juxtaposée à une ancienne sculpture de Richard Serra au milieu de la pièce. Avec cette installation, les deux artistes réfléchissent, chacun à leur manière, à la relation entre l’horizontalité et la verticalité.

bio

Thierry De Cordier est philosophe, performeur, sculpteur, écrivain et poète. Jeune artiste, il a vécu une existence nomade qui l’a amené à réfléchir à l’architecture comme modèle pour les relations sociales. Pendant longtemps, son jardin a servi de substitut au monde et de métaphore pour celui-ci. Plus tard, il a tourné le dos au monde pour contempler la mer. Thierry De Cordier est un artiste existentiel qui tente de comprendre le monde à travers sa propre expérience. Son œuvre est le résultat d’une quête personnelle : une quête de sa propre identité, de sa relation au monde et de son rôle dans la société. Son œuvre, dans laquelle l’infiniment petit est réfléchi dans l’infiniment grand, se développe de manière organique à partir de sa psyché intérieure. Ces dernières décennies, Thierry De Cordier s’est consacré à la peinture. Parmi ses thèmes récurrents on trouve les montagnes, les paysages marins, et les paysages désolés qui sont en partie inspirés des vastes peintures topographiques en noir et blanc réalisées en Chine aux 11ème et 12ème siècle, et qui pourtant saisissent les qualités essentielles des paysages et de la lumière de l’Europe du Nord. Les ciels gris et les mers noir d’encre de ses monochromes évoquent la mélancolie, les scènes les plus dramatiques étant celles dans lesquelles les vagues et les falaises montagneuses fusionnent et incarnent les forces de la nature au sein d’une seule image primale.

Une vaste salle dédiée à l’œuvre de De Cordier est intégrée à la Biennale de Venise 2013 et est visible dans l’exposition « Le palais encyclopédique » dans le pavillon central. Parmi ses récentes expositions individuelles, citons « Paysages » au Bozar à Bruxelles (2012) et une exposition de dessins au Centre Pompidou à Paris (2007). Il a été le curateur du pavillon belge à la Biennale de Venise en 1997. « La chapelle du néant », une œuvre publique monumentale située dans le jardin de l’hôpital psychiatrique Sint-Norbertus à Duffel, en Belgique, fut inaugurée en 2007.

Thierry De Cordier est né à Audenarde (Belgique) en 1954. Il vit actuellement à Ostende (Belgique).